Billets d'humeur/Humeur/News

Être une femme et jouer aux jeux-vidéo

*EDIT : visiblement le sujet était bien plus dense et plus complexe à aborder que je l’imaginais. Mon premier article n’a pas été très bien accueilli. Je vais pas le cacher et faire comme si j’en avais rien à faire, celà m’a vraiment affectée. Mais d’un autre côté je vous remercie d’avoir été sincères avec cette première version. J’espère que cette nouvelle version sera au niveau de vos attentes.*

Yop les amis ! J’avais envie de changer un peu de registre, tout en restant dans le thème JV. C’est de manière globale aujourd’hui que j’aborde un sujet maintes et maintes fois discuté, surtout ces derniers temps : la place des femmes dans le jeu vidéo. Hé oui, je ne vous avais pas donné mon avis, de femme, dans ce « phénomène de société » qu’est le JV.

Je tiens tout d’abord à mettre en avant deux consoeurs que j’apprécie énormément :

Toki avait déjà fait un très bel article sur le sujet ici qui regroupe ses anecdotes personnelles et quelques clichés à la vie dure.

Doomy avait fait aussi sur son blog de belles statistiques sur les proportions streamers/streameuses 

Dans cet article, je vais tâcher de me concentrer sur une communauté française, et tâcher de ne citer en exemple que les femmes que j’estime. N’y voyez donc rien de personnel si je ne cite pas certaines joueuses.

Rappelons les bases

L’AFJV ; un superbe site pour tout ce qui concerne les jeux vidéo en termes de chiffres, tendances et résultats en tout genre, me permet aujourd’hui d’affirmer que nous, les femmes, sommes potentiellement aussi nombreuses que vous sur votre jeu vidéo préféré.

Portrait-robot des joueurs français

  • 74% des Français jouent au moins occasionnellement
  • 56% sont des hommes et 44%, des femmes
  • La moyenne d’âge du joueur est de 35 ans
  • 100% des 10-14 ans sont joueurs
  • 59% des +55 ans sont joueurs

Capture d’écran 2015-12-13 à 20.29.13

Capture d’écran 2015-12-13 à 20.29.22

Quand on regarde les chiffres, on se rend compte que les joueuses sont aussi nombreuses en proportion que les joueurs, et ce sur quasiment toutes les plateformes.

Capture d’écran 2015-12-13 à 20.30.06

Au niveau des types de jeux, là où les femmes se démarquent nettement, c’est pour le social gaming et les jeux de famille. Est-ce que j’en déduis que les hommes ne sont pas de nature sociale? Blague à part, je ne sais pas trop ce qui se cache derrière. Ce qui m’intéresse plus ce sont au final les similitudes dans bon nombre de jeux. Au final, sur des jeux de stratégie ou d’action, et même de plateforme, la part de filles est loin d’être ridicule.

Ces statistiques viennent tout droit de la dernière étude de marché (octobre 2015) de l’AFJV :).

Mon expérience passée et actuelle

             Passée…

Je joue depuis que j’ai 5 ans, du coup, j’ai eu l’occasion de me forger un peu mon avis sur la question de ma place dans les jeux.

Pour vivre heureuses, vivons cachées!

Cette citation est un peu l’histoire d’une vie de joueuse. Quand j’ai commencé les jeux en ligne vers 11-12 ans avec… Half-life et Counter-Strike (oui je sais)… J’ai préféré ne pas crier sur tous les toits que j’étais du genre d’Eve. J’ai eu l’occasion de me faire insulter plusieurs fois de « pyjama » (c’est le terme employé pour tous les kids jouant sur le jeu et n’ayant pas mué en gros) grâce à cela, j’étais plutôt tranquille. Au bout de quelques temps, j’avais envie de faire ce qu’on appelle des « wars » c’est à dire des duels entre team.

J’en ai donc rejoint une ; qui s’appelait la Brigade (on mettait un petit B entre crochets c’était sooo cute). Je n’en ai jamais parlé à personne de ces annecdotes… Nous étions au moins deux filles dans la team. Je me rappelle de ça comme si c’était hier, vus que les blagues étaient faciles, je m’appelle Morgane et elle s’appelait (et s’appelle toujours) Clara. Je ne vais pas donner les pseudos histoire de ne pas trop abuser. Le chef de la team, un des nombreux mecs du coup… était loin d’être méchant avec nous, comme toute l’équipe d’ailleurs. Même si on était plus jeunes qu’eux, ils étaient vraiment sympa et on passait d’excellents moments sur teamspeak. Cependant, le chef de la team aimait bien les photos de jeune fille en maillot de bain si vous voyez le délire. Avec ma meilleur amie de l’époque, qui jouait parfois avec moi, on faisait souvent des soirées teamspeak et tout… Et comme on était jeunes et un peu naïves, il est vrai qu’on a envoyé deux trois photos un jour… Au final, avec le recul et presque 10 ans après, savoir qu’un mec à des photos de Khanapay-ado en maillot de bain, ça me gêne un peu (pour pas dire beaucoup).

Mais revenons à la citation initiale. Avec un autre jeu : Dofus. Autre jeu multijoueurs, mais autre moyenne d’âge et autre style. Comme pour Counter-Strike, au début on préfère jouer dans son coin avant de progresser et de jouer en groupe. Je me souviens avoir été abordée de nombreuses fois (ayant choisi un personnage féminin) par des  « t’es une fille en vrai? Oui?! Super on se marie?! ». Car vous voyez, dans le jeu, un personnage masculin peut se marier à un perso féminin et se téléreporter un peu partout à proximité. Inutile de vous précisez que le « non » déclenchait au choix : un flot d’insultes au point de prendre des captures d’écrans et de les envoyer aux modérateurs, ou bien à une insulte « pour la forme » et plus rien.

Eglise1.29

La coupable de bon nombre de mes angoisses x)

L’anecdote Dofus est courte, mais bon, quand les gens découvrent qu’ils parlent à une fille, ils veulent toujours (TOUS) en savoir plus, ah oui, mais t’es quel âge et est-ce que tu as un copain ou pas? Non parce que tu comprends… Ouais je comprends. Il faut toujours dépasser la première impression quand on est une fille et qu’on joue a des jeux. Expliquer qu’on est pas un ovni ; et se forger un petit cercle d’amis qui ne décevra pas (je pense à beaucoup de pseudos… Il y a bien entendu la fameuse Clara, avec qui je parle de temps en temps, et son frère, que j’ai en ami sur FB -ça pèse!- ; il y a Ushi, que certains connaissent, il y a Skenja que j’ai revu il y a peu sur mon live Hearthstone…). Et tellement d’autres amitiés que si je venais à croiser la personne aujourd’hui je serai heureuse de discuter et prendre des nouvelles.

J’ai conscience de dépasser un peu le simple fait d’être une femme, mais l’amitié dans les jeux-vidéos que j’ai fait, OMG j’en dis pas plus, je crois que ça sera le prochain sujet 😉 !

           Actuelle…

Aujourd’hui j’ai décidé de moins me cacher. Mais aussi, le monde dans lequel on vit nous « oblige » à moins nous cacher. Les vidéos sur YouTube, les lives sur Twitch, les réseaux sociaux, tout nous pousse à se montrer plus qu’avant. Je suis d’une nature assez ouverte et peu timide pour ça, c’est donc assez naturellement que j’ai eu envie de me tourner vers les contenus « visuels »…

Pour ce qui est des lives… Permettez moi de vous dire que pour ma part, les remarques des viewers du type « La fille qui se cache sur le côté est trop mignonne » ou « on a un joli stream ce soir » (comme j’ai pu les lire à la soirée Halloween d’OG ou précédemment en live) ont tendance à me mettre assez mal à l’aise. J’essaie de ne pas trop réagir dessus… Mais sérieusement, si les hommes étaient minoritaires sur les streams et qu’une armée de filles venaient à les complimenter (dans le meilleur des cas) ou à les insulter… Est-ce que ça ne vous affecterai pas un peu ? Alors je vois d’ici les hommes dire « non moi ça me gêne pas de me faire draguer ouvertement » … Mais nous, vous savez qu’on est pas là pour ça? On est plus souvent là pour jouer, échanger et rigoler avec vous. Pas pour finir dans vos fantasmes les plus tordus, ni pour chercher l’âme soeur.

Pour le reste (blog, twitter, etc), tout va bien je pense. J’ai une « communauté » qui même petite, est souvent là pour me soutenir et toujours là pour intéragir sur Twitch ou twitter… Et je pense que je pourrai m’en satisfaire amplement. Vous êtes les meilleurs, et je sais qu’aucun ou presque n’est là pour mes boobs (normal ahahah)…

Si je dois résumer tout ça à une phrase, j’aimerai être appréciée en tant que joueuse, pour ma personnalité (et tout ce que vous voudrez bien m’accorder comme qualités et défauts) ; et pas juste pour le fait que je suis une femme.

Alors merci ! 😀

Les mauvais côtés

Voilà, tout ça m’amène naturellement sur une transition qui va vous parler des « mauvais côtés » d’être une femme dans l’univers des jeux-vidéo.

          Les insultes

insultes

Comme si c’était le premier moyen de défense du sexe Masculin, les insultes sont un des mauvais côté que j’ai souvent vécu. Parfois c’est après vous être faits ignorer, parfois totalement infondé, juste parce que là, y’a une fille/femme, on va aller l’insulter. Après un peu de recul et d’analyse, je vois deux « générations » d’hommes ici.

Pour ne rien vous cacher, je pense qu’il y a d’un côté les « kids » (soit plus ou moins ceux qui sont nés après l’an 2000) qui vont venir insulter pour suivre le mouvement, et parce que c’est très marrant en étant caché derrière son PC de balancer des choses méchantes (souvent les mêmes qu’on retrouvera sur des vidéos YT à mettre des dislike ou des commentaires méchants). Ne vous méprenez pas, les gens que je cite là ne sont pas tous à mettre dans le même sac. Je suis sûre qu’il y a des jeunes très respectueux dans le tas (et je l’espère au fond de moi xD).

Après il y a plus grave, ce sont pour moi les personnes de sexe masculin en « âge d’aimer » (j’espère que vous comprenez ce que je sous-entends) des filles/femmes (ou des hommes, soyons ouverts!). Bref, j’en reviens au sujet, ces hommes, qui viennent sur les réseaux sociaux/vidéos/stream pour insulter. Au final, est-ce que c’est pas un peu un sentiment de jalousie qui vous animerait? Est-ce que vous n’aimeriez pas partager cette passion avec votre moitié? Combien de ceux qui insultent une fille qui aime les jeux vidéo rêverait d’en avoir une chez eux? C’est une vraie question que je soulève ici, malgré l’animosité que j’ai pour ces hommes. J’ai beaucoup de mal à comprendre cette haine gratuite.

9a45f24d0ff1e8c8b1c82428174a844f

D’ailleurs, j’avais écouté la libre Antenne de Zerator à ce sujet ici : (ça démarre à 30 min)

Et je trouvais ça très intelligent de sa part de constater une différence majeure : une fille qui joue se fera souvent (pour pas dire dans presque tous les cas) insulter sur son physique, en plus de son niveau de jeu… Comme il l’a dit un mec dirait « casse toi t’es nul t’es qu’un batard » mais une fille aura droit à des attaques finalement plus directes et plus touchantes « tu sais pas jouer et en plus t’es pas belle dégage »… Je ne pense pas tomber dans la caricature… Arretez moi si c’est le cas, je suis prête à discuter 😉 !

            Celles qui profitent de la situation

Après cette belle tirade ; il faut aussi considérer l’autre partie bien sombre de cette problématique. Celles qui profitent de ça pour se faire connaitre et se faire « des amis » si on peut appeler ça amis. Ces femmes là sont sans doute de redoutables businesswomen, mais ont, malheureusement pour les autres, très peu d’amour propre et très peu de respect pour les autres femmes, qui veulent juste montrer qu’on peut être un univers mixte, qu’on peut aussi avoir sa place en étant aussi « douée » que les hommes.

3147572846_1_2_A4mLFEoE

1280x720-H5P

Cette proportion de joueuse, dont à vrai dire j’ignore le nombre, vient malheureusement trop « salir » l’image que certaines d’entre nous s’acharnent à défendre. Difficile de voir tout ses efforts anéantis par quelques filles qui décident de s’exposer un peu trop physiquement…

Celles qui tirent la communauté vers le haut

Au final, je connais et j’ai de nombreuses filles qui m’entourent dans l’univers du jeux-vidéo. J’aimerai les remercier de chaque jour, améliorer l’image de la communauté car c’est un combat de tous les instants que l’on se doit de mener ; pour prouver qu’on peut bel et bien concurrencer les hommes. Il y a des centaines d’anonymes, j’en suis sûre et en discutant avec ma team (OGaming Hearthstone) j’ai vu passer de nombreux exemples de femmes qui inspire chacun d’entre nous, hommes ou femmes!

Pour citer un bel exemple, d’une femme qui se respecte dans ce milieu et qui symbolise pour ma part la réussite à son plus beau niveau ; un pseudo me vient : Kayane.

redbull-sponsorise-une-joueuse-professionnelle-francaise-une

Et voilà la première joueuse de jeux-vidéo sponsorisée par RedBull ! Complètement dingue. Je suis tellement fière de voir que c’est possible, et en même temps un peu triste de voir que c’est trop rare. Kayane est une excellente joueuse de jeu de combat, pour ceux qui ne le savent pas.

Et c’est sur cette note positive que je finirai mon article. Car le jeu-vidéo, c’est un loisir mixte, et préparez vous, car plus le temps passera, plus on se montrera ! BAM !

Conclusion

Vous l’avez vu, il y a au début de l’article pas mal de négatif, expérimenté ou pas par mes soins. Les insultes sont une constante un peu récurrente, qu’il nous faudrait arriver à éradiquer un jour ou l’autre (un peu comme la fin dans le monde, à une autre échelle). J’invite tout ceux qui voudraient faire avancer les choses (et surtout les personnes « influentes ») à enseigner le respect, la politesse, et tout le reste… Quelque part, on peut aussi aider notre propre « public » et je ne dis pas ça de manière hautaine, car après tout, je suis aussi le public de quelqu’un.

J’ai tenu à nuancer mon propos en laissant apercevoir ce beau ciel bleu qu’on est tous capable de créer. Des filles talentueuses il y en a surement plus qu’on ne le pense. Il reste à les trouver, et surtout à les garder « intactes » et montrer que les attaques de centaines de viewers et des confrères seront fermement condamnées si elles devaient se produire…

Cette version 2 est-elle meilleure que la première? A vous de me le dire. 😀

10 réflexions sur “Être une femme et jouer aux jeux-vidéo

  1. Pingback: L’e-sport ; c’est maintenant | Khanapay.com

  2. Pingback: [BLA BLA] Vers l’égalité hommes & femmes dans le jeu vidéo – ~ La Geek En Rose ~

  3. Intéressant article, j’ai beaucoup aimé aussi.

    Concernant la partie :

            Celles qui profitent de la situation
    

    Cela m’a fait penser à cette parodie d’Usul qui met bien en relief cela :

  4. Pour moi cet aspect de devoir « faire ses preuves » en tant que femme dans le gaming est un grand reflet de la société contemporaine où les préjugés vont bon train. « Une femme dans les courses automobile, une femme dans la police, une femme footballeuse, une femme qui joue… » Les gens (hommes comme femmes) ont encore l’image des rôles d’autrefois quelque part dans leur tête et cela se manifeste toujours à un moment ou à un autre. Au-delà même du sexisme on a toujours la manie de mettre les gens dans des cases (et je ne m’épargne pas là dedans puisqu’on fait tous cette erreur), on cherche toujours à rabaisser notre voisin par rapport à ses actes, on est avar de compliment.

    Ton article est bien et de toute façon il attisera les réactions. Mais j’aime la façon dont tu l’as construit. Le regard des autres et leurs insultes ne doivent pas te freiner 🙂

  5. Intéressant comme article.
    J’admets que je ne m’étais jamais imaginé tout ce qui pouvait se cacher derrière le fait d’être une gameuse.
    Bon je vais de ce pas lire la v1 pour voir.

  6. Coucou!
    J’exposerai donc mon avis de « mâle » et je m’excuse à l’avance du pavé césar =)

    Tout d’abord merci infiniment d’avoir parlé des « attention whore » que l’on peut voir sur Twitch ( vous savez celle où l’on voit plus de boobs que le jeu par exemple ) et sur les MMO…
    On se rends pas compte qu’un joueur qui jouerait « torse nu » serait très mal vu etc… et comme malheureusement les gens généralisent, ils pensent souvent que joueuse = « attention whore ». Malheureusement quand un « mâle » se plaint de cela, il se mange direct un « misogyne » dans les dents comme un sens interdit.
    Dans les MMo, c’est les « SexyBlonde95D » qui demandent du stuff, de l’argent ou de l’aide et qui ETRANGEMENT en reçoivent…
    Sur Ragnarok Online, je me rappelle d’un pote qui m’avait dit de venir à la capitale, il à demandé de l’aide avec son perso, personne…
    5 minutes plus tard ( pour ne pas être grillés ), il revient avec un reroll féminin et fait exactement le même message, c’est limite si les gens ne se bousculaient pas pour l’aider!

    Je suis souvent guildmaster dans les mmo et accompagné de mes deux meilleurs amis ( c’est à dire un pote qui est comme mon frère et sa petite amie/femme -> 7 ans de couple, bref… ) et depuis que je joue avec eux, je me suis rendu compte de deux choses:
    – Avoir une petite amie qui joue avec soi aux MMO, rends les gens très jaloux, croyez moi! Souvent les gens insinuent qu’elle s’est mise avec lui vénalement alors que cela fait des années qu’ils sont ensemble!
    – Ma meilleure amie est une excellente joueuse en PvP et officière comme mon meilleur ami MAIS étrangement les gens ragent plus facilement sur elle ( surtout sur le TS quand on entends ma voix ou la voix de mon pote mais on leur rentre vite dans le lard oralement et en mode Player Killer ) et en effet, les insultes sont souvent sans rapport sur son jeu mais plus avec sa beauté ( si tu mets ta tof sur le fofo, c’est que tu es moche ) et sa « pudeur » ( sale p… ).
    Bon, les hommes aussi subissent souvent des « gros lard, geek, otaku, bip etc… » mais je pense que si les femmes sont plus insultées sur leurs physiques, c’est parce que cela les touche plus et aussi la société qui met souvent en avant une femme par son physique ( ne va pas lancer un autre débat xD ).

    C’est l’aspect personnel mais du coté guildmaster, je m’en rends compte souvent avec des joueuses ( oui, je dois faire le tri dans mes recrutements ) et j’en ai un paquet qui me remercient car en général, je m’assure de ne pas avoir le gros lourdaud qui pense que le mmo = meetic, c’est d’ailleurs un bon sujet d’article! J’essaie de mon coté de m’assurer qu’elles soient moins en retrait ( je le fais avec tous mes membres, n’y voyez pas un objectif secret ^^ ) et que nous nous amusions tous ensemble durant les guerres de guildes!
    Je pense même que le nombre de couples jouant ensemble est pris en compte dans les MMO, vu les bonus ou autre applicables ( un couple avait divers bonus dont la téléportation sur l’être aimé dans Ragnarok Online, pour garder le même exemple ).
    Pour ma part, je trouve néanmoins que tout de même, cela tends à s’améliorer au fil des années et des générations ( de plus en plus habitués à voir des gameuses en jeu ou dans les médias comme Kayane ) même s’il reste encore du boulot!

    Excellent article!

    Ps: la « faim » dans le monde ^^

  7. Il est super intéressant cet article mais j’ai un peu l’impression que tu passes plus de temps à décrire les phénomènes qu’à y réagir personnellement – ou alors c’est moi, j’ai pas tout compris ou tout lu comme il fallait, je sais pas.

    Et autre chose, parmi les exemples de femmes qui font du gaming en live sur Twitch en attirant le public avec leurs attributs, tu as intégré un cosplay de Nidalee infirmière.
    Là je suis au regret de te dire que tu es complètement dans l’erreur. Tous les autres exemples sont pertinents mais celui-ci est particulièrement mal choisi. Pour avoir fait récemment un article sur le cosplay (c’était là http://darkriketz.blogspot.com/2015/11/mets-ton-costume-joue-ton-role-sois.html), notamment féminin et en partie lié à League of Legends, je suis bien placé pour savoir que dans ce jeu, auquel je joue, toi peut-être pas, j’en sais rien, les designs des personnages féminins sont très souvent sexistes et sexualisés.
    Les cosplayeuses que je connais ont tendance à le déplorer mais réalisent tout de même de très jolies reproductions de certains de ces designs (dont une bonne part ne sont heureusement pas sexistes du tout) indépendamment du sexisme latent.

    En résumé, ce que tu condamnes en citant cet exemple, c’est pas l’attitude de la nana qui reproduit un skin d’un personnage de League of Legends, mais le design conçu par les développeurs. Elle, elle y peut rien si ce design est sexiste.
    Non parce que bon, le cosplay est une pratique tout à fait respectable et on n’a jamais dit qu’il devait s’auto-censurer en s’interdisant des costumes tirés de designs quelque peu tendancieux. Bref, pas bon exemple.
    Mais le reste de ton article est très bien et je suis d’accord avec toi sur le fait que la position masculine face au jeu vidéo est globalement vachement moins inconfortable que veuillent bien l’admettre certains.

      • (par contre l’autre sombre conne dit n’importe quoi, les Yordles ne ruinent pas du tout LoL, certains sont super puissants, tous sont intéressants dans leur mécaniques de jeu, mon personnage préféré, Tristana, est une Yordle (design pas sexiste ! en même temps c’t’une lutine ^^) et ils sont trop mignons ^^)

    • Dans la capture d’écran c’était en général pour montrer les streams ; alors peut être que le cosplay n’a pas sa place mais je pouvais pas le modifier juste pour ça, si ?

      Après j’essaie de décrire effectivement mais je pense avoir donner mon avis principalement sur les insultes, et le fait que ces streameuses ne se respectent pas beaucoup… Rien de très nouveau en soit, mais au moins je l’ai exprimé 🙂

      Merci pour ton pavé ❤

Ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s