News/Travelling

Le Carambolier : un conte asiatique

Hey guys ! Dans la série, je vous propose un truc qui me tient à coeur… Vous devez savoir que je suis encore une enfant dans ma tête un peu, et qui dit enfant dans sa tête dit, j’aime encore les histoires. À vrai dire, j’adoooore les histoires je crois!

Lorsque je suis tombée chez cultura sur le livre « Contes asiatiques en bandes dessinées » ; ça a été l’évidence. Je l’ai acheté direct… ou presque! C’était 15 euros et sur le coup j’ai trouvé ça un peu cher, mais ça m’a pas mal « travaillé » et j’ai fini par le prendre quelques jours après sur internet.

Une des histoires sur laquelle j’ai le plus accroché s’appelle « Le Carambolier« . Les dessins sont simples mais efficaces pour ajouter un peu de visuel à l’histoire. Je ne vais pas vous coller simplement les images, mais vous raconter rapidement l’histoire.

Pour ceux qui ne savent pas à quoi ressemble l’arbre, ni les fruits, nul doute que vous ne l’ayez pas déjà vu : ses fruits ressemblent à des étoiles une fois coupés, mais malheureusement ça ne pousse pas sur nos terres occidentales 😥 !

La forme significative de ce fruit exotique

Histoire

Il était une fois deux frères qui se partagèrent un héritage, à la mort de leurs parents.
L’aîné, cupide et avare, s’empara de tous les biens ne laissant à son cadet et à sa femme seulement une paillote délabrée… et un carambolier aux fruits juteux mais rabougris.

Cet arbre était la seule source de revenus pour les deux époux. Ils en prirent tellement soin que le carambolier retrouva de la vigueur, pour donner de magnifiques fruits. Ce que ne manqua pas de remarquer un corbeau d’une taille extraordinaire, qui choisit alors le carambolier comme garde manger.

L’épouse se lamenta: « Pauvres de nous, nous n’avons plus rien à vendre au marché, ce corbeau nous a tout mangé!« . Le corbeau entendit les lamentations, se pencha et répliqua « Des caramboles je mange, de l’or je rends, munissez-vous d’un sac de 3 livres et suivez-moi.« 

La femme confectionna rapidement un sac de 3 livres et son mari embarqua sur le dos du corbeau. Le voyage dura 2 jours, avant de se terminer sur une île paradisiaque. Des montagnes d’or, des rivières de diamants, des arbres à pierres précieuses toutes plus belles les unes que les autres…

Le corbeau lui dit : « remplis ton sac, nous partirons demain. »

Depuis ce jour, le couple ne connu plus la misère. Ils en firent même profiter les autres pauvres autour d’eux.

A l’occasion de la commération de la mort de ses parents, le couple invita l’aîné à venir chez lui. L’ainé et son épouse n’en croyaient pas leurs yeux. Comment autant de richesses pouvaient être là ? Le frère cadet raconta l’histoire du corbeau à son frère…

L’ainé dit à son frère : « Tu me dois obéissance et respect, je suis ton ainé. Je t’échange tous mes biens contre ta demeure et le carambolier. » Le cadet respectueux de son aîné, s’exécuta selon la volonté de ce dernier.

Puis comme prévu, le corbeau revint manger des caramboles et fit la même recommandation: un sac de trois livres pour aller chercher de l’or. L’aîné, cupide et curieux, emmena deux gros sacs de six livres chacun et une fois sur place les remplit de l’or. Mais le chemin du retour ne fut pas aussi facile, et pour cause, il y avait un surpoids considérable. Le corbeau dut alléger pour ne pas sombrer et fit tomber l’homme à l’eau.

Lorsque l’ainé rentra chez lui après plusieurs jours de nage et de marche, il découvrit que sa cupidité avait brisé l’enchantement.

Le proverbe

« Bonne réputation vaut mieux que beaux habits. »

Personnellement, je ne sais pas ce qu’il vient faire « juste derrière » dans le livre, même si j’ai bien saisi la morale de l’histoire. Je trouvais ça sympa de vous partager ce genre d’histoires 🙂 !

A plus 😀

Ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s