Le Mercantour en automne

Salut à tous ! Voici un article qui aurait presque pu être écrit en temps réel après la balade si je n’avais pas été … complétez par ce que vous voudrez : flemmarde, procrastinatrice… Je n’ai pas pris le temps d’écrire tout de suite après et un article en amenant un autre… J’ai du retard! Mais il est temps que je vous raconte ma première randonnée dans le Mercantour.

Le samedi 28 octobre, nous nous rendons en famille (si on peut dire, ma mère, un ami de ma mère, mon chéri et moi même) dans le Mercantour pour une petite randonnée « pas difficile ». Héééé bah heureusement que c’était pas difficile!!! Environ 6h de marche et 17 kilomètres plus tard (+164 étages d’après l’iPhone tiens), retrouver la voiture (j’y reviendrai) était quand même agréable.

Alors, où se situe le mercantour? Oui parce que c’est grand le mercantour! Le Parc national du Mercantour est situé dans le Sud Est de la France, entre Alpes-maritimes et Alpes de hautes-provence. Je trouve que les hauteurs de Nice sont tout simplement magnifiques avec la vue sur les montagnes enneigées au loin… Et du coup quand on est dans la montagne et qu’on a de la chance, on peut voir la mer! ❤


On a commencé la randonnée pas loin du Refuge (est-ce un refuge d’ailleurs?) de la Madone de Fenestre, une randonnée qui s’appellerait les 5 lacs… Je confirme qu’on a bien vu 5 lacs, mais que les photos de ceux-ci ne rendent pas terrible car je n’avais pas de lentille polarisante… Et le temps s’est voilé dans l’après-midi !

Départ à 1900m d’altitude et environ 400-600m de dénivelé positif il me semble. On a fait une boucle dans un sens ou la montée était moins raide que la descente. Choix de notre « guide » du jour, et je vous garantis qu’il a eu raison, même si la descente a pu cogner les genoux fatigués.

La première chose très appréciable de la balade auront été les mélèzes, ce sont des arbres qui font partis de la famille des pins et visiblement ce sont les seuls conifères d’Europe qui perdent leurs aiguilles! Du coup, ils ont des aiguilles jaune, et c’est JO-LI. Voilà.

Ma photo préférée de la randonnée je pense

Je n’ai pas beaucoup de texte à partager dans cet article puisque l’essentiel se passe dans la respiration d’un air pur et frais et dans le regard qui se perd au loin. On a croisé un troupeau de moutons et deux « patous » ; les fameux chiens de berger… Ils se sont montrés assez aggressifs, avec beaucoup d’aboiements. Aussi étonnant que ça puisse être, avec le recul j’ai pas vraiment eu peur et j’en ai profité pour prendre une petite photo 🙂

 

Après quelques heures, surtout en repartant du repas, il est de plus en plus difficile de marcher et d’avancer. Ma maman (à coté de moi dans la photo ci-dessous) ne dira surement pas le contraire puisqu’on était simplement au bout de notre vie au moment de s’assoir sur ce rocher.

Faites comme si c’était pas difficile.

-Maël, 2017

Pour clôturer notre marche, nous avons eu l’immense chance de croiser un troupeau de chamois. C’est un moment tout particulier pour moi puisque je n’avais jamais vu ces animaux de mes petits yeux. Je vous laisse admirer également, on a pu approcher assez près, c’était vraiment top !

 

   
   

2 commentaires

  1. Au bout de l’effort Il y a tous ces plaisirs que la montagne nous donne
    Et puis dans les sacs un pique nique à la hauteur 👌🏼

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s