Latitude 0 : Mike Horn est incroyable

Il existe des gens qui sont des modèles… Qui donnent envie de se dépasser, qui nous rendent admiratifs, que ce soit physiquement ou bien humainement (empathie, rencontres, entraide, etc.). Mike Horn fait parti de ces gens pour moi.

Pour ceux qui ne le connaisse pas, Mike Horn se définit lui même comme un explorateur/aventurier. Il a la double nationalité Sud-Africainne et Suisse, et sa réputation en matière de défis extrême n’est plus à prouver. Le tour de l’équateur, l’exploration des pôles Nord et Sud, la traversée du pôle Sud, des descentes en hydrospeed (dont l’amazonie tout de même)… C’est une machine!

Le premier livre que j’ai lu de lui

Latitude zéro est un des plus bel exemple de pourquoi j’admire cet homme. Son premier récit d’une aventure incroyable entre 1999 et 2000… Ce livre, si vous avez l’occasion de le lire, pourra vous paraître par moment un peu « égotrip » voire égocentrique. Mais quand quelqu’un rédige un livre sur une aventure issue de son expérience, il faut admettre que c’est difficile d’être dans autre chose que de la narration de soi.

Latitude 0 c’est un projet un peu fou que se lance Mike Horn, avant d’être la « star » qu’on connait aujourd’hui. Je ne le connaissais pas avant ses passages médiatisés et je le regrette. Peu importe. Latitude 0 donc, c’est le projet d’un homme et le rêve d’une vie : faire le tour de la terre autour de cette ligne imaginaire qu’est l’équateur. Ce projet implique de passer par des zones jamais foulées par l’Homme (la densité de la jungle amazonienne) et c’est clairement génial. Détail qui a son importance : Mike ne veut pas faire le moindre kilomètre de cette boucle avec un engin motorisé. Il traversera par conséquent les océans avec un bateau à voile, les forêts à pieds et les zones plus dégagées à vélo.

Frisant quelques fois les limites du raisonnable et du danger dans ce livre (c’est d’ailleurs le plus gros reproche que je pourrai lui faire), Mike Horn n’en reste pas moins impressionnant de détermination dans son périple, en lisant le livre, vous le comprendrez aisément. L’organisation mise en place « dans l’ombre » par sa femme, son frère, des sponsors est tout bonnement incroyable. Je vous incite vraiment à le lire, en plus, c’est pas long car séquencé selon les étapes : océans et terres alternent à une vitesse folle, et on se retrouve dans le pacifique sans même s’en rendre compte.

Le personnage

Mike Horn donne une sacrée réflexion sur la vie, sur la liberté, sur « quoi en faire ». Je n’ai pas peur de dire qu’il m’inspire, bien au contraire. N’imaginez pas que ça veuille dire que je cherche à lui ressembler. J’en suis bien loin et je ne sais même pas si j’en ai envie un jour. Par contre, lorsque la pente raidit, ou que mon objectif semble s’éloigner, je n’hésite pas à me rappeler de la motivation qui l’anime, et du mental. Souvent, c’est lui qui fait le travail à la place du corps. Ainsi je pense également qu’être positif nous rend positif. J’aime bien sa façon de voir la vie et de se dépasser. C’est donner un but intéressant à notre passage sur terre, à mon avis.

Chacun de nous, dans sa vie, à sa propre montagne à gravir.

Quelle sera la mienne?

Ps : un cadeau de noël de qualité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s