Sum 41, le groupe de mon adolescence, et pas que

Hello à tous ! Rare sont les groupes dont j’étais fan à l’adolescence qui ont encore une carrière active… Mais parmi eux, il y en a 4 qui sont vraiment mes préférés. Aujourd’hui j’ai décidé de commencer par Sum 41, mais la suite sera probablement sur Fall Out Boy, Luke et Superbus !

Je compte aussi faire un petit article sur Enhancer, un des groupes que j’ai le plus écouté dans mes « jeunes » années et que j’aurai adoré voir en live…! Mais là n’est pas le sujet. Un an après un des concerts qui restera parmi les plus fous de ma vie, je tiens à entamer la série articles musicaux par Sum 41.

Du Punk au Rock

Parmi le premier des album de SUM 41 que j’ai écouté, on retrouve bien entendu All Killer No Filler. Cet album sera définitivement le plus punk de tous. A cette époque, le téléchargement illégal de films et de musique avec bat son plein avec eMule, Kazaam et tant d’autres. Même si je télécharge illégalement, l’activité qui me régale le plus est celle où je télécharge les clips musicaux. En effet, des Sum 41 ça ne passe pas sur les 6 pauvres chaines de l’époque. Hé oui jeunesse qui me lit, dans mes années collèges, on avait de TF1 à M6 et finito.

Je passe donc mes journées à télécharger des clips d’une qualité moyenne, mais qu’importe, j’ai les clip et je les fais tourner en boucle! In too deep aura été de très loin le plus visionné de tous les clips que j’avais.

Puis le temps a passé et le groupe trouve des influences plus rock et métal. Le meilleur album de leur carrière sera pour moi Chuck, que je décide de faire dédicacer il y a un an (merci maman de l’avoir envoyé par la poste <3). Underclass Hero comportera par la suite un des chansons que j’aime le plus : With me. C’est un bon album bien que Dave n’en fasse plus parti.

Après cet album, j’arrête un peu d’écouter du rock pour d’obscures raisons (les soirées étudiantes électro :/) et passe à côté de Screaming Bloody Murder, que je prends beaucoup de plaisir à découvrir aujourd’hui. 13 Voices réveille la voix de Deryck après des années d’absence, il est sombre, mais terriblement bon, on retrouve les influences de leur carrière et les paroles tranchantes de Deryck qui se remet doucement d’une très mauvaise passe.

Cette rencontre VIP

Un concept dont j’ignorais l’existence… La possibilité de rencontrer le groupe et de recevoir un pack de goodies a été proposé tout au long de la tournée de Sum 41 en Europe. Je dois dire que cette idée tient du génie. Prendre son ticket, c’est la certitude de rencontrer son groupe et le bonheur de la dédicace et du selfie…


Bien que la rencontre fut courte et un peu stressante, c’était génial. C’est difficile d’être dans le rapport fan/artiste et d’être quand même constructif. Je ne l’ai pas été du coup, en leur disant simplement que je les adorais, j’étais un peu tremblante et du coup certaines photos sont un peu floues! Dommage mais j’en garde qu’un bon souvenir 🙂 !

Un concert fantastique

Je savais que le groupe choisissait quelques personnes pour monter sur scène… J’avais l’espoir secret d’être choisie, j’imaginais que ça serait dingue. D’ailleurs c’était un peu dingue! Le concert au premier rang se défendait pas mal aussi je pense. Du coup, je n’y aurai assisté que pour 3 ou 4 chansons maxi. J’ai pu constater que ça poussait bien.

Sous la jambe de Dave, ahaha

Sur scène, impeccable figurez-vous, nous étions 4, avec de l’espace pour bouger et sauter, et une vue… Qu’on peut difficilement imaginer à vrai dire.

Walking Disaster, difficile de ne pas kiffer l’ambiance

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s