La Paz : capitale la plus haute du monde

La Paz ne manque pas d’air… Quoique! Officiellement la plus haute capitale du monde, elle culmine à près de 3500 mètres au dessus du niveau de la mer. Nous n’avons visité que la Paz en Bolivie, mais je mets clairement le pays sur la bucket list des choses à voir !

Les anecdotes

Comme le but de ces articles est (quand même!) de vous apprendre quelque chose ; voilà ce que je peux vous dire : La Paz possède, comme toutes les grandes villes une banlieue. Cette banlieue se dénomme El Alto. Contrairement à ce qui se passe dans toutes les banlieues du monde (=les quartiers riches sont plutôt situés sur les hauteurs des villes, jouissant d’un meilleur point de vue)… Pour la Paz, c’est l’inverse! La richesse de la ville se situe à l’altitude la moins élevée (3600 mètres) et les quartiers plus pauvres culminent à 4095 mètres! Apparemment l’explication logique serait le climat, un peu moins rude avec les presque 500m de dénivelé.

Un téléphérique (el téléférico) relie différents points remarquables de la ville. C’est une activité touristique que j’avais grandement appréciée malgré le mauvais temps. En plus d’être ultra marrant, ça ne coute quasiment rien. Si je me souviens bien, on avait dépensé 15 Bolivianos, soit environ 25/50cts par trajet. Faut quand même avouer qu’à ce prix là, il ne faut pas rater le tour de manège!

 

Comme toutes les grandes villes, j’ai parfois un peu de mal à me sentir à l’aise : ça grouille de monde et c’est très effervescent. Quelques jours ça va très bien, mais au delà pour moi c’est un peu l’ennui. La briquette « brute » de La Paz rend la ville très orangée et lui donne un petit côté favelas… Le fait de pas avoir « fini » les façades, ça me fait penser à une seule chose : c’est populaire (pauvre?). Avec ses marchés à tous les coins de rues et des petites photos rigolotes en ouvrant l’œil, on se dit aussi que ça vaut le détour.

Le mirador Killi Killi

Avant toute chose : google n’est pas fiable !!! Voilà, fallait que ça sorte. On a l’impression, Ô combien à tort, que l’on se trouve à côté de l’objectif, et bien accrochez-vous. Deux choses : ça grimpe fort et en plus on est à une altitude où on jurerait que nos poumons font la taille d’une balle de tennis. Le point de vue à 360° sur La Paz, il se mérite. Mais comme tout ce qui s’obtient dans la douleur, la récompense est toujours à la hauteur. La vue sur l’altiplano au loin est vraiment merveilleuse. On a passé beaucoup de temps à contempler la vue, et ça reste finalement un des meilleurs souvenirs que j’ai de la ville :).

 

Pour finir avec entre une anecdote, on a pu assister à la réalisation d’un clip d’un groupe local (visiblement assez connu)… La chanson s’appelle « Oh Mi La Paz » ; et je vais vous glisser le lien en toute discretion… Car une fois écoutée, il y a de grande chance qu’elle vous reste dans le crâne jusqu’à la fin de vos jours…

OOOOOOH MI LA PAZ !

Voilà un bref tour d’horizon de la Paz. J’avoue que dans notre tour, on ne s’est pas beaucoup concentré sur l’architecture de la ville. Il faut faire des choix, c’est ce qu’on à fait ! 🙂

3 commentaires

  1. C’est vrai que le mauvais temps n’a pas dû aider pour votre voyage! Cependant, j’aime beaucoup les couleurs des tissus qui pop toujours malgré la grisaille 🙂 Et que dire du mirador! Quelle vue! Ça laisse rêveur.. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.