Air Vif, Paul Eluard

Je continue d’alimenter mon espace poésie de petites merveilles… Je pense qu’Air Vif de Paul Eluard fait parti des poèmes les plus « connus » de la langue française. Je l’aime beaucoup…

J’ai regardé devant moi
Dans la foule je t’ai vu
Parmi les blé je t’ai vu
Sous un arbre je t’ai vu

Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l’eau et du feu

L’été l’hiver je t’ai vu
Dans ma maison je t’ai vu
Entre les bras je t’ai vu
Dans mes rêves je t’ai vu

Je ne te quitterai plus

Paul Éluard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.