17 ans qu’on a « la tête en arrière » !

Des albums qui ont marqué notre adolescence, on en a tous. L’avantage de ce blog, qui n’a jamais été trop nommé de par son contenu, c’est que je peux en adapter sa forme et son fond à mes envies. En ce moment, c’est la musique avant « tout ». Moins de photos et de voyages, parce que plus de confinements… J’avais dit que je prendrais le temps d’écrire sur le blog, et je ne le fais pas. Ce début de mois d’avril et son week-end de 3 jours sont propices à ma reprise. Et j’attaque fort !

6 avril 2004… sortait La tête en arrière !

Un album très intéressant est sorti ce 6 avril 2004, le deuxième du groupe Luke, album qui allait scellé le succès du groupe, et également m’accompagner jusqu’à aujourd’hui (et plus encore, je n’en doute pas). 11 chansons composent cet album, réalisé par Daniel Presley dans un lieu plus qu’insolite. L’album a été écrit dans une maison d’architecte, au milieu d’immenses pins, dans le bassin d’Arcachon. Daniel, l’ingénieur son, obligeait Thomas a faire très peu de prises pour chaque chansons, imposant une urgence nécessaire pour réaliser un album de rock.

1.Comme un homme
2.Soledad
3.La sentinelle
4.Le reste du monde
5.Hasta Siempre
6.L’espèce humaine
7.Seveso
8.Petite France
9.Tout va bien
10.Ressource humaine
11.Zoé
39 minutes parfaitement cohérentes, entre rock énergique et ballades acoustiques

S’il y a une chose que m’a appris La tête en arrière (avec d’autres, bien sur !) c’est d’écouter un album dans son entièreté. De la première piste à la dernière, d’avoir la cohérence, pourquoi l’album a été construit dans cet ordre. Que voulait-dire l’artiste, sur quelle note de fond il nous laisse?

L’album commence très fort avec le titre Comme un homme. Cette sirène qui retentit marque bien l’urgence dont je parlais plus haut. Thomas Boulard est un grand fan de rugby, et ce titre en est directement inspiré. Je cours comme un homme, je mens comme un homme… L’artiste trouvant des similitudes à sa vie avec celles des sportifs qu’il supporte.

Soledad, signifiant Solitude (j’enfonce une porte ouverte mais on ne sait jamais 😉 !) vient selon moi parler du fait qu’on est toujours seul avec nos peines, nos drames… « Souris ou saigne, Souris aux drames, La tête en arrière, Soledad! » et donnera un bout de ces paroles au titre de l’album. La tête en arrière! En écrivant ces lignes, je me dis que finalement ce n’est peut-être pas de la solitude, dont voulais parler Thomas, mais peut-être d’une femme, Soledad (qui est un prénom en espagnol) a qui il voudrait donner un conseil, ne te retourne pas sur ton passé, avance sans te soucier du reste!

L’album déroule avec la mythique Sentinelle qui restera la chanson la plus connue (et commerciale?) du groupe. Un riff incroyable qui reste des jours et des jours en tête, une basse bien présente et une batterie qui hurle sa rage également qui font que cette chanson est puissante, efficace. Engagée politiquement, elle dénonce entres autres l’extrême droite et tente d’expliquer pourquoi on pourrait se tourner vers ces extrêmes « Est-ce que ma peine, était un vote de sanction »

Le reste du monde vient calmer le jeu, avec un nombre d’accords assez incroyable et une mélodie merveilleuse, elle vient nous rappeler que Le reste du monde a peu d’importance, qu’il faut faire ce qu’on a fait sans, sans se soucier du reste… C’est sans doute une des chansons qui trouvent encore le plus d’écho chez moi 🙂

La pause des distorsions est de courte durée, puisqu’Hasta Siempre a été écrite pour les manifestations, car Thomas voulait un hymne à reprendre qui avait du sens… « Entends-tu le chant des morts, et ce pavé battu 100 fois » … Hasta siempre camarade, ne l’oublie pas ! C’est une invitation au combat ; car c’est aussi ce que véhicule le rock, le sens du combat et des batailles.

L’espère Humaine, Seveso, temporise à nouveau cette rage du rock, avec des rythmiques plus acoustiques, et une voix plus calme. Petite France, hymne au peuple, qui pourrait être écrit par les puissants, dors petite france, et laisse nous tranquille? Ce n’est là que mon interprétation, si jamais la votre diffère, utilisez l’espace commentaires 😉

Tout va bien pour les puissants, l’argent attire l’argent, simple efficace, elle dénonce de manière très claire que non, tout ne va pas bien ! Ressources humaines ou êtres humains… Les deux dernières chansons dénoncent un peu les mêmes choses sous deux angles différents pour moi.

Zoé viendra clôturer l’album par surprise, invitée de dernière minute, c’est celle qui a vu le jour avec les longues journées de studio, au bord de l’eau. Daniel la repêchera sans mal pour l’intégrer à l’album. Une seule prise, où si l’on tend l’oreille, on l’entendra donner le go.

Sous ton regard, à feu et à sang, On a rien viendront s’ajouter à une ré-édition de ce superbe album, ainsi que quelques morceaux « live » pour enfoncer un peu le clou du rock, de la rage et de la passion.

Le succès ou rien !

Cet album, c’est l’album aux 350 000 exemplaires vendus, celui qu’on a emporté en vacances, dans nos roadtrips, nos mp3, celui qui ne nous quittera jamais.

1 an et demi de tournée, dans toutes les villes de France, dans les festivals… La tête en arrière, on ne risque pas de l’oublier. Dernier tour de rock sur les ondes avant de se faire envahir par l’autotune et le manque d’inspiration. Merci Luke, d’avoir sorti, il y a 17 ans, cette petite pépite.

Merci de l’avoir lu jusqu’au bout !

HASTA SIEMPRE

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.